Le marché de l’art contemporain, plus discret

Vente d’art contemporain du 5 février en soirée chez Sotheby’s, à Londres

Une importante Concetto Spaziale de Lucio Fontana vendue sous son estimation basse

Dans cette vacation londonienne de Sotheby’s, avec un programme réduit à 27 œuvres, dont seulement 4 assorties d’une estimation supérieure au million de livres, 25 ont trouvé preneur, pour un résultat de 20,33 millions. Chez le même opérateur, la vente équivalente de l’année dernière proposait 70 lots, dont certains présentaient des estimations spectaculaires. La vente avait rapporté l’équivalent de 124,50 millions d’euros, dont 26,2 millions engagés sur le lot le plus cher, une œuvre de Francis Bacon.

L’œuvre la plus chère de la vente d’hier soir, un Concetto Spaziale de Lucio Fontana de 1961 (150 cm x 150 cm), n’a pas atteint son estimation basse de 5 millions de livres, et a été laissé  à 4,40 millions  Il s’agit d’une pièce de qualité muséale qui n’avait jamais été vue sur le marché de l’art depuis sa première acquisition auprès de l’artiste, en 1961. Écart de prix  considérable avec une autre Concetto Spaziale, la Fine di Dio  (178 cm x 123 cm) de 1963,  du même Fontana, payée 10,32 millions, un record pour une œuvre de l’artiste vendue aux enchères, dans la vente de équivalente de 2008 de l’opérateur.

La deuxième facture la plus importante est allée à un multiple en bois polychrome (d’une édition de trois) de Jeff Koons qui, assorti d’une estimation de 2,2 /3,2 millions de livres, a été payé 2,81 millions.

Troisdorf, une huile sur toile de Gerhard Richter, payée 2,11 millions de livres, conformément à son estimation haute, est la troisième œuvre la plus chère de la vacation.

Globalement, les œuvres ont été payées conformément à leur estimation ; quatre ayant été emportées bien au-dessus. 982.050 livres ont été engagées sur une sculpture en acier inoxydable de Anish Kapoor, dont l’estimation haute était de 700.000 livres ; une acrylique et sérigraphie sur toile en trois parties (autoportraits – 30,5 cm x 30,5 cm chacune)  d’Andy Warhol a été payée 982.450 livres, pour une estimation haute de 750.000 livres, un sans titre à l’huile sur toile de la série Masks de Zeng Fanzhi a atteint 601.250 livres,  pour 400.000 livres attendues ; une impression photographique en quatre parties de Rashid Rana (3/5) a quasiment doublé son estimation haute, avec une facture de 313.250 livres.

Une grande toile de Roy Lichtenstein de 1979, estimée 1,8/2,5 millions de livres, n’a pas trouvé preneur.

Pierrick Moritz

Les estimations ne comprennent pas la commission que l’acheteur paie en plus du prix d’adjudication. Pour Sotheby’s, sur la place de Londres : 20 % pour les œuvres dont l’enchère finale est comprise entre 25.000 et 500.00 livres  ; 12 % pour les œuvres dont l’enchère finale dépasse 500.000 livres. Les résultats comprennent ces frais.

Publicités


Catégories :Art contemporain, Marché de l'art

Tags:,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :