Enchères millionnaires pour Bacon et Rothko retiré de la vente chez Christie’s Londres

L’importante vente d’art contemporain proposée hier soir chez Christie’s Londres a rapporté 80,57 millions de livres avec les frais. Un quart du chiffre d’affaires a été généré par un Portrait d’Henrietta Moraes, peint à l’huile sur toile (165 x 142 cm) par Francis Bacon en 1963, et payé 21,32 millions avec les frais. L’estimation de ce lot phare du catalogue, non communiquée par la maison de vente, aurait été, selon plusieurs sources concordantes, de l’ordre de 18 millions sans les frais (12 %). Le marteau est tombé à 19 millions.

Avec 58 lots vendus sur les 66 présentés, l’aspect positif du résultat est tempéré par la décision de retirer le deuxième lot le plus important avant la vente. Il s’agit d’une huile sur toile de Mark Rothko peinte en 1955. L’estimation confidentielle de ce tableau devait tourner autour des 10 millions de livres. Si aucune explication n’a été donnée sur cette absence, on peut dire que l’œuvre ne présentait pas le caractère exceptionnel du Bacon.

Un autre tableau de Francis Bacon, Studies of Isabel Rawsthorne, une huile sur toile en diptyque peinte en 1983 et dont chaque partie mesure 35,5 x 30, 5 cm, a été payé 1,72 million de livres avec les frais (12%), soit sous son estimation de 1,8/2,5 millions sans ces frais. Le présent vendeur avait acheté cette œuvre pour 1,81 million de livres chez Sotheby’s Londres en octobre 2007.

3 des 4 œuvres de Gerhard Richter présentées dans la vacation ont été vendues, à commencer par une Abstraktes Bild (250,2 x 200 cm) peinte à l’huile sur toile en 1994. Estimé 5/7 millions de livres, le tableau a été payé 9,89 millions.

Une autre Abstraktes Bild de 1994, d’un format moins important (61 x 71 cm), a été enlevée à 993.250 livres sur une estimation de 400.000/600.000 livres. Un Grau, huile sur toile de 1970 en hauteur (199 x 100 cm), a été payé sous son estimation de 350.000/450.000 livres sans les frais (20%), et pour une facture finale de 385.250 livres avec les frais. Le présent vendeur l’avait payé 300.000 livres, en février 2008 chez Christie’s Londres.

Une œuvre sans titre du même Richter, une grande huile sur toile (200,6 x 151 cm) de 1979, estimée 600.000/800.000 livres, n’a pas trouvé preneur.

Un Agrigente de Nicolas de Staël, peint à l’huile sur toile (89,2 x 130 cm) en 1953, a été payé 5,3 millions de livres  sur une estimation de 3,5/5 millions de livres. Il s’agit du second prix le plus important enregistré en vente publique pour une œuvre de l’artiste, après les 7 millions d’euros engagés en décembre dernier, chez Artcurial à Paris, sur un Nu couché peint à l’huile sur toile (97 x 146 cm) en 1954.

Une œuvre non titrée de Christopher Wool réalisée en 1990, panneau d’aluminium émaillée avec l’inscription FOOL, 274,5 x 182,8 cm,  a été payée 4,91 millions de livres sur une estimation de 2,5/3,5 millions. Il s’agit du prix le plus important payé en vente publique pour une œuvre de cet artiste.

Du côté de l’art contemporain italien, et pour une estimation de 1,8/2,5 millions de livres chacun, deux Achrome de Piero Manzoni figuraient au catalogue. Le premier, réalisé au kaolin sur toile plissée (70 x 100 cm) en 1958-1959 a été payé 2,05 millions de livres. Le second, un kaolin sur toile quadrillée (100 x 80 cm) vers 1959, a été adjugé sous son estimation, avec un prix final de 1,72 million avec les frais.

Les 4 toiles de Lucio Fontana proposées ont été vendues, avec une plus forte enchère pour un Concetto spaziale, Attese de 1967, peinture à l’eau sur toile (92 x 73 cm). L’œuvre a été payée 2,05 millions de livres sur une estimation de 900.000/1,2 million. Un autre Concetto spaziale, Attese de la même année, une peinture à l’eau sur toile (50,2 x 61,3 cm), a été payé 769.250 livres quand 450.000/650.000 livres en étaient attendus. Un Concetto spaziale, Forma de 1958, aniline, collage de toiles, et verre coloré sur toile carrée (150 x 150 cm), a été payé 1,88 million sur une estimation de 1,5/2 millions. Un Concetto spaziale, Attese de 1962, peinture à l’eau sur toile. (100 x 73 cm), a été abandonné sous son estimation de 600.000/900.000 livres sans les frais (12 %), avec un prix payé de 601.250 livres

De Wols, un Feu peint à l’huile sur toile (65 x 81 cm) vers 1947-1949, a été payé 1,49 millions de livres sur une estimation de 800.000/1,2 million.

De 4 œuvres de Lucian Freud proposées, 3 ont été vendues. La plus importante, un nu féminin peint à l’huile sur une toile de petit format (22,5 x 33 cm) en 1983-1984, a été payée 1,6 millions de livres avec les frais (12 %), soit légèrement sous son estimation de 1,5/2 millions sans les frais. Annie, un autre petit format à l’huile sur toile (25,5 x 22,2 cm), une réalisation vers 1960 qui relève plus de l’étude que de l’œuvre aboutie, n’a pas trouvé preneur avec son estimation de 300.000/500.000 livres. Un Boat, Connemara, encre et tempera sur papier (44,4 x 55,8 cm), réalisé en 1948 et estimé 200.000/300.000 livres, a été payé 657.250 livres. Une tête de Bruce Bernard, exécutée au fusain sur papier en 1985, a été payée 157.250 livres sur une estimation de 120.000/180.000 livres.

Payée 1,18 million de dollars chez Christie’s New York en novembre 2003, une œuvre de Jean Dubuffet de 1947 intitulée Le Soleil les décolore, huile sur panneau entoilé (130 x 97,2 cm), a été facturée 541.250 livres sur une estimation de 400.000/600.000 livres.

Un marbre (59,6 x 106,6 x 101,6 cm) réalisé en 1969 par Louise Bourgeois, estimé 2/3 millions de livres, et un huile sur toile (130 x 97 cm) de Pierre Soulages datée 1960, dont 500.000/700.000 livres étaient attendus, n’ont pas trouvé preneur.

Pierrick Moritz

L’estimation n’inclut pas les frais à la charge de l’acheteur. Ils sont de 25 % jusqu’à 25.000 livres ;   de 20 % à partir de 25.001 livres et jusqu’à 500.000 livres ; de 12 % au-dessus de 500.000 livres. Le résultat intégre ces frais.

Articles en rapport :

https://artwithoutskin.com/2012/02/13/des-oeuvres-de-bacon-de-stael-freud-wols-joyaux-dune-vente-dart-contemporain-de-christies-londres/

https://artwithoutskin.com/2012/02/14/une-peinture-de-francis-bacon-paye-255-millions-deuros-a-londres/

Publicités


Catégories :Art contemporain, Londres, Marché de l'art

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :