Vente chez Sotheby’s : tout ou rien pour l’impressionnisme et l’art moderne (novembre 2007)

La vente d’art impressionniste et moderne du 8 novembre en journée chez Sotheby’s, à New York montre que les acheteurs veulent le meilleur et sont prêts à payer le prix pour l’obtenir ;  le prestige d’un nom ne suffisant pas : tout ce qui ne touche pas à l’excellence est délaissé ou bradé.

Si 125 œuvres sur 357 présentées n’ont pas trouvé preneur, soit un taux d’invendus de 35%, et 18 ont été cédées sous l’estimation, plus de la moitié des lots vendus sont partis au-dessus de l’estimation, parfois de manière assez spectaculaire, pour un résultat de 61,7 millions de dollars.

1,92 million de dollars a été engagé sur Le Chant d’Henri Matisse, une huile sur toile (55,2 cm x 38,2 cm) réalisée en 1938. L’œuvre était estimée 800.000/1,2 million de dollars. La même facture va à  Cabanes au bord du Loing, effet du matin d’Alfred Sisley, une huile sur toile (72 cm x 52 cm) de 1896, estimée 400.000/600.000 dollars.

D’Auguste Rodin, Balzac, dernière étude, bronze, tirage des années 1970, hauteur 107 cm, estimé 350.000 /450.000 dollars, a été payé 769.000 dollars.

Sur la plage, Trouville d’Eugène Boudin, une petite huile sur panneau (35,5 cm x 16,5 cm), estimée 380.000 /444.000 dollars a été payée  741.000 dollars. Pour une estimation approchante, La Maison Rouge d’Auguste Herbin, peinte en 1925 à une huile sur toile (116 cm x 89 cm),  estimée 300.000/ 400.000 dollars, a été payée 713.000 dollars.

Les Pommes de Félix Valloton, une huile sur toile (73, 5 cm x 100,3 cm) de 1911, estimée 200.000 /300.000 dollars, a été échangée contre 577.000 dollars.

Une petite huile sur toile cubiste de Juan gris, datée de 1918, a été vendue 433.000 dollars quand  150.000/200.000 dollars en étaient attendus.

373.000 dollars ont été engagés sur Tartane Rouge à Cassis de Charles Camoin,, une huile sur toile (80,7 cm x 65 cm) de 1901, estimée 150.000/200.000 dollars. Du même artiste,  Le Port de la Panche, Saint-Tropez, une huile sur toile (50,2 cm x 65,4 cm) de 1905, estimée  70.000 /90.000 dollars, a été vendue 193.000 dollars.

Du côté des rabais les plus importants, La Pointe de l’Ile-Saint-Louis d’Albert Marquet, huile sur toile, 65,7 cm x 81,3 cm, estimée : 400.000 /600.000 dollars sans les frais, a été abandonnée à 361.000 dollars avec ces frais. Du même artiste, Le Pont-Neuf sous la neige, huile sur toile, 60,3 cm x 73,4 cm, a été facturée 421.000 dollars avec les frais pour une estimation de 500.000/700.000 dollars sans les frais.

Un Retour au champs d’Henri Martin, une huile sur toile  (120,7 cm x 148 cm) peinte vers 1890 -1896, a été cédée à 61.0000 dollars avec les frais pour une estimation de 150.000/250.000 dollars sans ces frais.

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Art moderne, Marché de l'art, New York City

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :