À Paris, mauvais résultat pour la vente d’art contemporain de Christie’s

Après les résultats décevants des ventes d’art premier parisiennes de la semaine dernière, ceux de la vacation d’art d’après-guerre et contemporain proposée aujourd’hui par Christie’s, sur la même place, ne sont pas plus réjouissants.

38 % du catalogue a été ravalé, soit 72 lots pour 193 présentés. Les déconvenues concernent des lots importants, comme le plus cher du catalogue, une création de Joan Mitchell estimée 1,5/2,5 millions d’euros, ou des œuvres de Jean-Paul Riopelle ou François-Xavier Lalanne.

Dix sculptures d’Ousmane Sow, notamment exposées sur le Pont des Arts à Paris en 1999, n’ont pas connu un meilleur sort : deux ont trouvé preneur.

Pour la meilleure enchère, une huile sur toile de Pierre Soulages, datée de 1961, a été payée 805.000 euros, conformément à son estimation haute ; des concessions ont été faites sur certaines estimations déjà attractives

Pierrick Moritz

Publicités


Catégories :Art contemporain, Marché de l'art, Paris

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :