2 millions d’euros pour un vase chinois à Paris

Estimé 350.000/400.000 euros, un grand et rare vase chinois dit « cent daims » et de type “Hu”, en porcelaine de la famille rose,  marqué d’un cachet de l’empereur Qianlong (XVIIIe siècle), a été payé quelque 2 millions d’euros avec les frais cet après-midi chez Christie’s à Paris.

De forme pansue et muni d’anses en forme de dragon stylisé, orné d’un décor tournant représentant des cerfs, biches et daims dans un paysage, ce vase de 44,5 cm de hauteur provient des descendants d’un médecin qui officiait à l’ambassade d’Allemagne de Pékin au début du XXe siècle.

Il s’agissait du lot phare  d’un catalogue de 302 lots d’art d’Asie, dont quelque 37 % n’ont pas trouvé preneur, soit un taux d’invendus conséquent. Un pot à pinceaux chinois en jade vert épinard sculpté du XVIIIe siècle, estimé 250.000/300.000 euros, et une statuette d’Amitayus en bronze doré, art tibéto-chinois d’époque Kangxi, assortie d’une estimation de 200.000/300.000 euros, sont les plus invendus les plus importants.

PM

Publicités


Catégories :Art asiatique, Art chinois, Chine, Paris

Tags:,

1 réponse

Rétroliens

  1. Estimations pulvérisées et fort taux d’invendus pour l’art d’Asie chez Sotheby’s Paris « Art Without Skin, l'art sans la peau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :