Une vente d’art d’après-guerre et contemporain de Sotheby’s rapporte quelque 364 millions de dollars

71 millions de dollars tirés de six œuvres d’Andy Warhol, échangées plus ou moins dans les clous des estimations, alimentent les quelque 364,4 millions de dollars réunis à l’issue d’une vacation d’art d’après-guerre et contemporain organisée par Sotheby’s le 14 mai à New York.

Sur 79 lots présentés, 11 sont partis au-dessus de 10 millions de dollars.

11 autres lots n’ont pas trouvé preneur, faute d’enchères suffisantes. Pour les plus chers, trois étaient assortis d’une estimation de 6/8 millions de dollars et un d’une estimation de 18/25 millions.

Toutes les œuvres d’Andy Warhol du catalogue ont été vendues. Pour les prix les plus importants, quelque 30 millions de dollars ont été engagés sur Six Self Portraits, une création de 1986 en six toiles, 20,4 millions ont été payés pour une Big Electric Chair, réalisée en 1967-68, et 11,3 millions ont été versés pour acquérir 12 Mona Lisas, une création de 1980 appartenant au groupe des « Reversal Series » où les sujets apparaissent en négatif.

Pour les deuxième et troisième adjudications les plus élevées, un Blau de Gerhard Richter, une huile sur toile monumentale de format carré, une création de 1988, a été payé 28,7 millions de dollars, pour une estimation de 25/35 millions, et Popeye de Jeff Koons, une grande sculpture en acier polychrome réalisée en 2009-2011, numéro 3 d’une édition de trois plus une épreuve d’artiste, a été facturée quelque 28,2 millions de dollars (estimation confidentielle).

Une autre création de Koons, Three Ball 50/50 (splading Dr. JK Silver Series, Wilson Home Court, Wilson Final Four) datée de 1985, une installation où trois ballons de basket flottent dans l’eau distillée d’un aquarium sur pieds, attendue à 4/6 millions de dollars, n’a pas trouvé preneur. Il s’agit du premier exemplaire d’une série de trois plus une épreuve d’artiste.

Undiscovered Genius of the Mississipi Delta de Jean-Michel Basquiat, une composition monumentale en longueur, datée de 1983, est partie à 23,68 millions de dollars (estimation confidentielle).

Relief éponge bleu (RE 51) d’Yves Klein, une création de 1959, a été facturée quelque 17 millions de dollars, pour une estimation de 15/20 millions. Cette œuvre avait été payée l’équivalent de 11,9 millions de dollars par son avant-dernier propriétaire (Christie’s, juin 2012). Du même artiste, La Marseillaise, une empreinte de corps féminin au pigment bleu, datée de 1960, estimée 6/8 millions, n’a pas été vendue faute d’enchères suffisantes.

Une huile sur toile non titrée de Mark Rothko, trois aplats jaune, rouge et rose et un fond orange peints sur un format de 83,8 x 76,2 cm, une composition datée de 1950, a été échangée contre 12,2 millions de dollars (estimée 8/12 millions). La seconde œuvre de Rothko proposée dans la vente, une huile sur papier marouflé sur toile, aux couleurs sombres, datée de 1969, n’a pas été vendue (estimée 6/8 millions).

Figurant parmi les œuvres les plus chères du catalogue, avec une estimation de 18/25 millions de dollars, une œuvre non titrée de Willem de Kooning, réalisée vers 1975-1977, n’a pas trouvé preneur. Une autre œuvre de l’artiste, Montauk III, un grand format à l’huile sur papier marouflé sur toiledatée de 1969, a été facturée 10,2 millions, pour une estimation de 10/15 millions. Toujours de Willem de Kooning, Large Torso, une grande sculpture en bronze à patine sombre, d’une édition de sept plus deux épreuves d’artiste, une création de 1974, n’a pas été vendue faute d’enchères suffisantes (estimée 3,5/5,5 millions).

Parmi les œuvres vendues au-dessus de l’estimation, un « sans titre » monumental de Rosemarie Trockel a été payé 4,9 millions de dollars (estimé 1,5/2 millions) et quelque 3 millions ont été engagés sur une impression couleur de Richard Prince montrant des cowboys dans un paysage (estimée 1/1,5 million).

PM

Les estimations sont données sans les frais à la charge de l’acheteur ; les résultats incluent ces frais. Ils sont de 12 % pour les œuvres adjugées au-dessus de 2 millions de dollars, de 20 % pour les œuvres adjugées au-dessus de 100.000 dollars et jusqu’à 2 millions de dollars, de 25 % pour les œuvres adjugées jusqu’à 100.000 dollars.

Publicités


Catégories :Art contemporain, Marché de l'art, New York City

Tags:, , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :