À New York, les grandes ventes d’art commencent plutôt mal

Le marché de l’art reste affecté par la crise économique jusqu’à son plus haut niveau

La série de ventes d’art moderne et contemporain organisée jusqu’aux 12 novembre à New York par Sotheby’s et Christie’s a plutôt mal commencé avec la première, une vacation d’art moderne et impressionniste, présentée hier soir par Christie’s.  Malgré quelques lots vendus très au-dessus des estimations, la prouesse étant mise à mal par des invendus de poids, le résultat  confirme que le marché de l’art reste affecté par la crise et ce jusqu’à son plus haut niveau. Pour un produit de 65,67 millions de dollars, 33% des 40 lots présentés n’a pas trouvé preneur dont 4 des 6 œuvres les plus chères du catalogue, comme une Tête de femme de Pablo Picasso de 1943 estimée 7/10 millions de dollars et une Composition de Piet Mondrian dont 4,5 à 6,5 millions de dollars étaient  attendus.

Pour la peinture, les enchères les plus élevées vont à l’impressionnisme

Le lot-phare de la vente, Danseuses, un pastel sur papier d’Edgar Degas, réalisé vers 1896,  51,1 cm x 40 cm, a produit la meilleure enchère de la vacation en étant payé 10,72 $millions, soit au dessus d’une estimation haute de 9 $millions. De Claude Monet, Vétheuil, effet de soleil,  une  huile sur toile de 1901, 82 cm x 93 cm, a produit 5,45 $millions, en conformité avec son estimation basse.

L’enchère la plus spectaculaire pour Auguste Rodin

Un Baiser d’Auguste Rodin, sculpture à patine brune,  moyen modèle dit « Taille de la Porte » (avec base simplifiée, hauteur : 86, 4 cm), création de 1880-1881 et, pour la présente pièce, fondue entre 1897 et 1901, a été payé 6,35 $millions sur une estimation de 1,5/2 $millions. La seconde œuvre du sculpteur présentée dans la vente, Néréides, grand modèle dit aussi Trois Sirènes ou La Vague, un bronze à patine brune conçu en 1887 et fondu en 1899, a aussi largement dépassé son estimation de 350.000/450.000 dollars en étant finalement payé 626.500 dollars.

Des invendus de poids

N’ont notamment pas trouvé preneur :  Tête de femme,  huile sur toile de 1943 de Picasso, estimée 7 à 10 $millions ; Composition II, avec rouge, toile peinte en 1926 par Piet Mondrian, estimée 4,5/6,5 $millions ; Le Pont du chemin de fer, Pontoise de Camille Pissarro,  huile sur toile peinte vers 1873 et estimée 3,5/4,5 $millions ;  Rosace de Henri Matisse , gouache,crayon et papiers collés sur papier marouflé sur toile, 1954, diamètre : 193 cm, estimée :   3/4 $ millions ; un Portrait du photographe Dilewski par Amedeo Modigliani,  huile sur toile de 1916, 73 cm x 50,3 cm, estimé entre 3 et 5 $millions.

Des œuvre de, Signac, Van Gogh, de Lempicka et Dali payés au-dessus des estimations hautes

Un portrait du marquis Sommi peint en 1925 par Tamara de Lempicka et estimé 2 à 3 $millions a été payé 4,33 $millions ; avec la même estimation, un Vieux port de Cannes par Paul Signac, peint en 1918, est monté à 3,77 $millions et un Nu dans la plaine de Rosas, une toile de Salvador Dali de 1942, a été payé 4 $millions. En juin 2000, cette dernière œuvre avait été payée l’équivalent de 700.000 dollars par le présent vendeur chez Christie’s Londres. Tisserand, une huile sur toile de Vincent van Gogh, a été payée 818.500 $ sur la base d’une estimation de 400.000 $/600.000 $.

Vendus sous leur estimation basse

Estimée 2/3 $millions, une nature morte par Henri Fantin-Latour de 1865 a été laissée à 1,70 $million, un portrait de jeunes femmes par Christian Schad estimé 500.000/700.000$ à 362.500 $, un grand bronze d’Aristide Maillol Monument à Paul Cézanne estimé 1,5/2 $millions à 1,42 $million. Les estimations étant données sans les frais payés par l’acheteur en plus du prix de l’adjudication (20 % de $50.000 à 1 $millions, 12 % au-dessus), contrairement aux résultats, les écarts entre estimation et adjudication demeurent sensibles dans les cas cités.

Pierrick Moritz

Sotheby’s propose une  grande vente d’art moderne et impressionnistece soir à New York. Sur le sujet, lire :  https://artwithoutskin.com/2009/10/23/sothebys-un-peu-trop-euphorique/

Publicités


Catégories :Art moderne, Marché de l'art, New York City

Tags:, , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :