Un portrait par Rubens ravalé à Londres

et les enchères s’envolent pour un autoportrait de van Dyck 

Un portrait de jeune femme par Peter-Paul Rubens, le lot-phare de la vente de peinture ancienne proposée par  Sotheby’s ce soir à Londres, n’a pas trouvé preneur. L’œuvre était estimée  l’équivalent de 4,40/6,60 millions d’euros.

Un autoportrait d’Antony van Dyck a quant à lui été payé l’équivalent de 9,19 millions d’euros alors qu’il était estimé 2,20/3,31 millions d’euros.

22  lots sur les 51 présentés n’ont pas trouvé preneur.  

PM



Catégories :Londres, Marché de l'art, Peinture ancienne

Tags:, , ,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :