Art contemporain : pluie d’invendus sur Londres

Après les mauvais résultats des grandes ventes d’art contemporain en soirée organisées à Londres par Sotheby’s (le 17 octobre) et Christie’s (le 19 octobre), les invendus ont continué à pleuvoir chez les deux opérateurs, pendant les vacations du lendemain, en journée, proposant des œuvres dans la spécialité à des prix plus accessibles.

Le 20 octobre,  Sotheby’s a vendu 145 lots sur 343 présentés. La plus grosse facture, 457.250 livres,  va à une Abstraktes Bild de Gerhard Richter, datée  de 1981, vendue 457.250 livres, pour une estimation de 400.000/600.000 livres.  301.205 livres,  le deuxième prix le plus important de la vente, va à une toile de Jean Scully, une Orange Robe  datée de 2003, estimée 250.000 /350.000 livres. La vente a rapporté 7,12 millions.

Chez Christies’s, le lendemain, 148 lots sur les 271 inscrits au catalogue ont trouvé preneur, pour un chiffre d’affaires de 6,12 millions de livres. The Quay, une petite armoire à pharmacie de Damien Hirst, réalisée en  1997-1998,  laissée sous son estimation basse de 250.000 livres,  à 181.250 livres, produit le plus prix le plus important de la vacation. Des œuvres de l’artiste britannique estimées 500.000/700.00 livres et 300.000/400.000  livres n’ont pas été vendues;  cinq autres, payées de 6.250 livres, pour une encre sur papier, à 39.650 livres, pour un tirage photographique d’une édition de 15, ont trouvé preneur.

PM

Publicités


Catégories :Art contemporain, Marché de l'art

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :