Un tableau de Rubens mis en vente chez Christie’s Londres

Portrait” d’un commandant, de trois-quarts, se faisant vêtir pour la bataille, une huile sur panneau (122,6 x 98,2 cm) de Pierre Paul Rubens est l’œuvre phare d’une importante vacation de peinture ancienne et du XIXe siècle proposée ce soir chez Christie’s Londres.

Le tableau, qui aurait été peint autour de 1612-1614  et dont l’attribution est relativement récente – et peut toujours être sujette à controverse – est estimé l’équivalent de 12/18 millions d’euros. Il provient des collections Spencer.

Dans la foisonnante production du peintre flamand, avec des œuvres réalisées par lui seul, comme est présenté le tableau vendu ce soir, ou par son atelier (Rubens pouvait se contenter d’effectuer de simples retouches sur le remplissage de couleurs effectué par ses assistants), voire en collaboration avec des peintres célèbres de l’époque, d’autres portraits de ce type sont connus, comme celui d’Ambrogio Spinola (1625, Brunswick, Herzog Anton Ulrich Museum) ou de  l’archiduc Ferdinand  (1635, The John and Mable Ringling Museum of Art, Sarasota).* À la différence du tableau vendu ce soir chez Christie’s, où le modèle anonyme est entouré de deux serviteurs, ces deux-là le présentent seul.

En novembre dernier, chez Sotheby’ Londres, un portrait de femme par Rubens estimé l’équivalent de 4,4/6,6 millions d’euros n’avait pas trouvé preneur.

PM

* Voir : Le Siècle de Rubens par Peter C. Sutton. Fonds Mercator. Albin Michel.



Catégories :Londres, Marché de l'art, Peinture ancienne

Tags:, , , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :